Belles chapelles du Minervois :

Notre-Dame de Centeilles

C'est non loin du bourg de Siran, dans l'Aude, parmi les vignes noueuses, la garrigue et les lauzièrs, que l'on trouvera Notre-Dame de Centeilles. L'édifice gothique actuel date du XIIIe siècle. Bâti sur l'emplacement d'une chapelle romane du XIe siècle (dont les fondations ont été exhumées), il a été remanié au XVe siècle. Son architecture simple et robuste, en harmonie avec un cadre naturel remarquable, éveille déjà la sensibilité du visiteur. Mais Notre-Dame de Centeilles renferme d'autres trésors : d'inestimables peintures couvrent ses murs.

Ces fresques où dominent les rouges et un bel ocre doré remontent aux XIVe et XVe siècles. Elles représentent des motifs récurrents purement décoratifs ou des scènes religieuses qui, parfois, ont été superposés comme le montre la photo de droite.

On distingue de gauche à droite : un Saint Michel en armure, perçant le dragon de sa lance; un personnage ecclésiastique coiffé de la mitre, porteur d'une crosse et d'un livre saint; l'arbre de Jessé, sorte d'arbre généalogique des ancêtres du Christ, où les personnages tiennent des phylactères (rouleaux de parchemins) où figurent leurs noms.

Cette fresque représente deux scènes de la vie du Christ. Sur fond rouge, deux personnages, dont l'un souffle dans une trompe, procèdent à son  arrestation. Sur fond blanc, on distingue la crucifixion : à gauche, la Vierge soutenue par les saintes femmes; à droite, le Christ en croix encadré par deux personnages vêtus de rouge (les légionnaires romains) dont l'un lui tend un récipient contenant probablement l'éponge imbibée de vinaigre, et l'autre lui porte au flanc un coup de lance. Tout à fait à droite, on voit Saint Jean, vêtu d'une tunique blanche.

La fresque au-dessus de l'édifice ocre (photo de gauche) représente l'Annonciation : l'ange Gabriel y apparaît sur fond blanc et la Vierge, qui tient une palme, sur fond moucheté. La tête auréolée, elle est vêtue d'une robe rouge et d'un manteau sombre (photo centrale). La scène de droite montre la Vierge, vêtue de noir, pleurant sur le tombeau du Christ. Derrière elle, une femme également auréolée (peut-être Marie-Madeleine) tient un phylactère. Au-dessus, des anges noirs présentent un autre phylactère déployé.

Superbe décoration du transept du XVe siècle.

 

 

Retour au menu " Belles chapelles du Minervois"

  • google-plus-square
  • Twitter Square
  • facebook-square

Copyright Claire et Robert Belmas

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now