Vieux métiers oubliés sur le bord du chemin :

les carrières de pierres meulières

Non loin du village de La Livinière, dans le Minervois, se trouvent les vestiges d'une carrière de pierres meulières à ciel ouvert.

Meule complète dressée dans les broussailles.
Fragment de meule cassée, abandonné au bord du chemin.
Meule entière, a demi-enterrée.

Du sentier, on peut apercevoir de nombreuses meules, parfois intactes, dispersées dans les broussailles. Certaines, à peine détourées, sont encore fixées au sol.

Empreintes de découpes de meules remplies par la pluie d'orage.
Empreintes de découpes de meules remplies par la pluie d'orage, où se baigne un chien.

Des empreintes de découpe, remplies d'eau par la pluie d'orage, sont visibles parmi les fragments à demi enfouis. L'impression du temps suspendu est si forte en ce lieu qu'à tout moment l'on s'attend à voir revenir les tailleurs de pierre, marteaux et ciseaux en mains, prêts à reprendre leur travail interrompu.

 

Retour au menu "Vieux métiers oubliés"