Vieux métiers oubliés sur le bord du chemin :
les charbonniers de l'Alzou

Entre Gramat et Rocamadour, dans le Lot, s'étirent les gorges de l'Alzou, étroitement enserrées entre deux vertigineuses murailles de calcaire. Au fond de cette entaille dans le causse, le randonneur peut voir dans les fourrés de curieux récipients de fer rouillés.

C'est dans ces marmites que les charbonniers d'antan fabriquaient le charbon de bois, grâce à une pyrolyse sous atmosphère pauvre en oxygène – en consumant "à l'étouffée", à des températures de quelques centaines de degrés Celsius, les essences locales. Les plantes ont pris leur revanche : elles poussent aujourd'hui à travers les vieux fonds crevés. 

  • google-plus-square
  • Twitter Square
  • facebook-square

Copyright Claire et Robert Belmas

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now